Page 2 sur 2

Re: Un amendement anti-porno et sites de rencontres en Franc

MessagePublié: 01 Juillet 2020, 16:52
par webmaster
Quand on dit que cela ne sert à rien et que les jeunes et les moins jeunes vont contourner
Ci-dessous le résultat d'une enquête
https://www.cnetfrance.fr/news/blocage- ... 905773.htm

Image

Re: Un amendement anti-porno et sites de rencontres en Franc

MessagePublié: 05 Juillet 2020, 21:33
par Main Foudroyante
Je suis atterré par le fait qu'une loi aussi stupide, puritaine, intrusive, et techniquement inefficace ait fait autant de chemin.

Une fois de plus une loi partant d'une bonne intention conduit à des solutions techniquement irréalisables, ou inefficaces, ou qui n'attaquent pas le bon problème. On pourrait citer la loi Avia, louable parce qu'elle s'attaque à un vrai problème : la haine en ligne. Mais elle l'attaque sous le mauvais angle : censurer les messages ne met pas leurs auteurs face à leurs responsabilités.

Les gamins chinois qui vont sur Facebook y parviennent grâce à un VPN, nos gosses feront pareil pour aller sur des sites de culs... Les techniques permettant de contourner les restrictions géographiques sont à la portée de tout ado qui est capable de regarder un tuto sur Youtube.

Si les députés avaient posé la question à un technicien, n'importe quel étudiant de première année en informatique aurait été capable de leur dire que cette loi serait inefficace, et ne servirait qu'à enrichir les services de VPN payants.

Bref une loi qui va saouler tous les adultes, et cela sans atteindre son objectif, qui est d'empêcher les gosses d'accéder au porno. Et encore une loi qui, comme Hadopi, sera obsolète avant même d'être mise en application.

Pourtant, l'idée de départ parait louable ! Mais elle devient discutable dès qu'on creuse un peu : le porno n'est pas le seul contenu inapproprié sur Internet !

Et encore, même s'il l'était, pourquoi ne pas demander à de vrais spécialistes comment on fait pour restreindre l'accès à des ressources sur un réseau ? Est-ce qu'il existe des moyens de bloquer le contenu inadapté sans atteinte à la vie privée ? Est-ce que ces moyens seraient aussi adaptables à d'autres contenus (radicalisation, fabrication de bombe, etc.) ?

Les filtrages de contenu au niveau des proxy (type Squirrel) sont très efficaces, on les utilise dans la plupart des réseaux d'entreprises. Si le proxy bloque les connexion VPN, ce type de restriction devient très difficile à contourner. Si vous voulez le vérifier, essayez d'aller sur un site de cul depuis votre bureau. Si votre admin réseau a bien fait son boulot, vous n'avez aucune chance... Et cela avec ou sans France Connect...

Je ne ferai pas de commentaire tant la proposition d'utiliser France Connect est stupide... Qui l'utiliserait pour aller se tirer l'élastique un samedi soir devant la vidéo d'une vilaine qui se prend une trempe ? Je pense que tous les sites un minimum respectueux de la vie privée refuseront de mettre en place une solution aussi intrusive. Il y a d'ailleurs des chances que la CNIL ou le Conseil Constitutionnel censure cette loi à cause de ça.

Bref en entreprise c'est chaud, par contre à la maison c'est la fête ! Parce que par défaut rien n'est bloqué... Donc si les parents ne font rien, les gamins peuvent aller voir tous les pornos qu'ils veulent, ainsi que d'autres contenus bien pires ! Cependant toutes les box permettent de mettre en place un contrôle parental, le blocage de tous les contenus inadaptés est relativement efficace, et pas seulement le porno ! Mais en général les parents n'y pensent pas...

Et encore, c'est rien à côté des données mobiles, parce que là pour bloquer c'est le bordel. Dès que les gosses ont un smartphone entre les mains, Internet c'est l'El Dorado : à eux les réseaux sociaux à gogo et les sites de culs où ils vont enfin voir à quoi ressemble une fille quand on lui enlève ses fringues !

Les opérateurs de téléphonie proposent des systèmes de contrôle parentaux assez sommaires, et on peut avec des applications tierces auxquelles les parents ne pensent que très rarement prendre le contrôle assez efficacement sur l'accès Internet des gamins.

Bref, la plupart des parents ne sont pas toujours sensibilisés au sujet du contenu dangereux sur Internet, et encore moins sur des moyens permettant de reprendre le contrôle. Et il faut avouer que techniquement c'est le foutoir : il faut un arsenal de logiciels et d'applications tous plus galères à configurer et à administrer pour protéger ses enfants du contenu inapproprié.

On peut donc comprendre que l'état tienne à mettre en place un autre système. Mais une fois de plus l'approche n'est pas la bonne. Si vous êtes allé jusqu'au lycée et que vous avez écouté pendant les cours de philosophie et de sciences sociales, vous saurez déjà que prendre des décisions sur ce que les enfants doivent ou non regarder n'est pas le rôle de l'Etat.

L'état doit informer les parents, et leur donner les moyens d'appliquer leurs décisions. Aller plus loin est une ingérence, avec tout ce qu'elle a de puritaine et intrusive.

Par exemple, le CSA va informer les familles si un film est inadapté (-12, -16 ou -18 ans). Mais ce sont les parents qui vont prendre la décision d'autoriser ou non leurs rejetons à voir le film.

La même chose est souhaitable pour Internet : le rôle de l'état n'est pas de décider à la place des parents, mais de les informer sur les dangers d'Internet, et leur fournir des moyens techniquement simples et efficaces pour en contrôler l'accès. Par la box ou par les données mobiles, pour accéder à un site ou se connecter à un VPN, imposer aux opérateurs et fournisseurs d'accès de mettre par défaut un code parental serait une solution beaucoup plus efficace et beaucoup moins intrusive.

S'il n'y a que des adultes dans la maison, vous allez sur l'interface de la box, vous désactivez le code parental et l'affaire est classée, c'est aussi simple que changer le code wifi !

Bref, encore une loi à côté de la plaque, comme la plupart des lois sur le numérique. C'est normal quand on les fait voter par des vieux barbons qui ne savent pas faire la différence entre une calculatrice de poche et Internet. Ce qui ne serait pas grave si au moins ils prenaient la peine de consulter des vrais spécialistes... Mais là, soit ils ont fait venir des experts en carton, soit ils ne les ont pas écoutés (ces deux solutions ne s'excluent pas mutuellement).

Pour les réglementations médicales, on a un ordre des médecins, histoire d'éviter que des députés votent des lois sur la santé sans rien comprendre à ce qu'elle contiennent. Etant donné le nombre des projets de lois débiles sur le numérique qui pullulent dans les assemblées, et le long chemin qu'elles traversent avant de rencontrer (ou non...) un obstacle, peut-être serait-il temps d'avoir un ordre du numérique, non ?

Re: Un amendement anti-porno et sites de rencontres en Franc

MessagePublié: 11 Juillet 2020, 04:38
par Soumbaby
Je suis aussi atterré que vous, le monde tourne à l'envers. IL y a tant de choses plus importantes à gérer que ça